C’est autour d’un café que Baptiste Fache nous a partagé ses passions pour la mode et la pâtisserie. Quel est son style ? Quels sont ses astuces lorsqu’il pâtisse ? Découvrez son portrait !

Nous te connaissons en tant que mannequin puisque tu as plusieurs fois été le visage d’Atelier NA. Tu as récemment participé à l’émission “Le meilleur pâtissier”, peux-tu nous en dire plus sur toi ? D’autres talents cachés ?

Après le lycée, j’ai fait trois ans de biologie à Lille. Cela m’a permis d’apprendre plein de choses sur l’univers dans lequel on évolue, de connaître le monde dans lequel on vit.

J’ai ensuite fait un Master en management spécialisé dans le développement durable. A côté je faisais déjà du mannequinat et j’ai eu des opportunités de voyager grâce à cela. C’est lors d’un voyage à New-York que j’ai commencé à m’intéresser davantage à la nourriture et à savoir ce que je voulais manger et plus particulièrement au niveau du sucré.
C’est donc en rentrant de ce voyage que j’ai commencé à aimer faire ma propre cuisine et le sucré l’a emporté et c’est pour ça que j’ai décidé de faire des gâteaux.

En quelle année était ce voyage ?

Ce voyage était en 2016 et j’ai commencé la pâtisserie en Octobre 2017.
J’ai acheté et j’achète encore beaucoup de livres de divers pâtissiers pour connaître de nouvelles recettes.

J’ai toujours été un “bec sucré”. Ma mère adorait faire des brownies quand j’étais petit. Mon arrière grand mère faisait aussi beaucoup de “gâteaux de grand mère”. Sa spécialité était le “Moka” à base de génoise imbibée de sirop de café puis une crème au beurre montée au café que je n’aimais pas trop enfant mais que j’ai appris à aimer et finalement aujourd’hui ils me manquent ces gâteaux (rires).

Maintenant que tu as évolué dans le domaine de la pâtisserie, quelle est la signature Baptiste Fache ou un ingrédient “phare” ?

Cela fait deux ans que je pratique la pâtisserie et je m’inspire beaucoup des chefs. Il y a des chefs pour qui j’ai beaucoup d’affinité dans le travail et dans leur manière d’approcher la pâtisserie. Par exemple Christophe Adam qui détient “L’éclair de génie”, j’aime beaucoup son approche au produit. Dans la rue on va voir dans une vitrine de petites pâtisseries qu’il est possible de prendre directement pour les déguster. Je pense que c’est un petit plaisir que l’on peut s’octroyer parfois que ce soit seul ou pas, en marchant et en profitant d’une belle journée.

C’est une approche qui me parle beaucoup, de faire quelque chose de visuellement très joli, gourmand, tout en essayant de garder un côté naturel. J’aime vraiment travailler avec des fruits bruts ou des herbes plutôt que de se focaliser sur des couleurs ou un glaçage plus “chimique”. Faire un glaçage miroir est beaucoup plus technique que de travailler le fruit brut mais je préfère ce côté naturel comme si on mangeait un fruit tout en se rendant compte qu’il y a un vrai travail de pâtissier derrière.

Récemment, tu as partagé une tarte fraise/tomate sur ton Instagram. Peux-tu nous en parler davantage ?

Dans la pâtisserie moderne, il y a beaucoup de techniques de cuisine qui sont utilisées pour en faire de la pâtisserie et je me suis justement inspiré de Christophe Adam. Cela apporte des saveurs et des textures différentes.
J’ai par exemple réalisé une tarte à la fraise et à la tomate, cela peut paraître surprenant mais la tomate est un fruit frais, légèrement sucré qui se marie très bien à la douceur de la fraise.

Pour travailler la tomate comme j’ai pu le faire, j’enlève la peau et les graines pour garder seulement la chair et la faire décanter pendant plus de trois heures avec un demi jus de citron, du sucre et trois gousses de vanille pour ajouter du sucre. C’est la magie de la pâtisserie qui est finalement que de la chimie. Ça me rappelle les TP que je faisais en biologie (rires).
Avec l’eau des tomates, je fais un caramel que je fais infuser. Cela apporte un léger goût de tomate qui s’associe parfaitement avec la fraise.

Quelle est la création dont tu es le plus fier jusqu’à maintenant ?

J’aime beaucoup travailler le “Saint-Honoré”. C’est une pâtisserie qui est traditionnellement française et ce qui me plaît est le fait que sa création nécessite énormément de technique : on part sur une base de pâte feuilletée avec de la pâte à choux, du sucre cuit, une crème diplomate… On peut le travailler sur plein de formes différentes et un tas de saveurs.
Sinon, j’apprécie le fait de se rapprocher de la nature en ajoutant des touches florales !

Est-ce qu’il y a selon toi des tendances dans la pâtisserie comme il y a des tendances dans la mode ?

Oui, je pense qu’il y a des tendances dans la pâtisserie comme il y a des tendances dans la mode. Selon moi il y a en ce moment une tendance à désucrer les pâtisseries.
Avant, un gâteau classique pouvait facilement contenir 1kg de sucre, ce qui paraît aberrant aujourd’hui. Il y a un travail plus recherché sur les textures et une tendance à ajouter de l’air dans les crèmes et gâteaux pour apporter de la légèreté. Travailler les épices et les herbes permet d’apporter un goût différent pour contrebalancer le simple goût du sucre que l’on connaît.

Est-ce que selon toi, Instagram est une plateforme intéressante pour afficher ses créations pour  la pâtisserie ?

Instagram et les réseaux sociaux de manière générale sont très importants dans ce domaine parce qu’un gâteau se mange d’abord avec les yeux : il donne envie avant tout. Une plateforme comme Instagram est idéale pour donner envie aux consommateurs de manger des gâteaux et ça, ça passe tout d’abord par le visuel.

C’est donc le visuel qui va leur donner envie d’acheter puis ça sera ensuite le goût qui leur donnera envie de revenir.
Beaucoup de chefs sont devenus des communicants, ils ont leur savoir faire, leur maîtrise, leur palais d’expert… Grâce à ces outils de communication, ils travaillent beaucoup là dessus pour montrer qu’ils savent faire des pâtisseries aussi belles que bonnes.

Revenons-en à la mode, quel est l’accessoire de Baptiste Fache ? Sans lequel tu ne sors jamais ?

J’ai toujours un sac sur moi, souvent mon sac à dos. Comme je voyage beaucoup, j’en ai toujours besoin. Mon sac à dos est à la fois confortable et léger.

Aujourd’hui tu es habillé en sur mesure : est-ce que le sur mesure a changé la manière dont tu portais le vêtement ?

Le sur mesure est une approche qui me plaît. Je vois ça comme une pièce unique, quelque chose qui nous appartient un peu comme une seconde peau. On peut être fier de son vêtement puisqu’il nous est propre.

Comment tu portes le costume, pour quelles occasions ?

Je porte le costume de manière plutôt classique ou événements festifs, mariages… Je vais parfois casser les codes en portant une veste avec une chemise simple ou juste un t-shirt pour avoir finalement ce côté toujours looké, un peu plus formel pour avoir un côté classe mais en gardant l’aspect décontracté avec un t-shirt ou une paire de baskets.

Ton style en 3 mots ?

Élégant, moderne mais à la fois confortable.

Quel va être ton look de l’été ? Les couleurs que tu vas porter ?

Cet été, je vais rester sur des couleurs que j’apprécie comme les tons pastels.
J’aime le kaki et le vert, ce sont des couleurs dans lesquelles je me sens bien. J’aime aussi les couleurs crème avec des vêtements en lin, matière légère et naturelle, matière de “baroudeur’ qui me correspond bien avec mon sac à dos (rires).

Quel est ton “no go” de la mode ?

Je ne sortirai jamais en jogging, je n’aime pas ça.

Le livre, le film et la musique de Baptiste Fache ?

  • Je n’ai pas un livre en particulier mais j’aime les livres de Christophe Adam. Il a toute une gamme sur des produits centrés sur plusieurs sujets comme la vanille, le chocolat, la fraise, la framboise et récemment la tomate. En fait il parle des différentes familles de ces produits, de leur origine, puis il décline sur toutes les recettes ce qu’il est possible de faire avec. Je m’en inspire beaucoup pour la cuisine et la pâtisserie. Ce qui est intéressant avec ses livres c’est qu’il voyage. Par exemple pour la vanille, il est parti à l’Ile de la Réunion pour découvrir toute la vanille et ses gammes de livres me plaisent beaucoup. Leur format de poche permet en plus, de pouvoir se balader avec facilement.
  • Le film qui m’a vraiment marqué aussi bien pour le côté visuel que pour la bande son est le film “Into the wild” de Sean Penn. Il a beaucoup marqué ma génération. Le fait qu’une personne brillante décide de partir en road trip, à l’aventure et jusqu’en Alaska… Tout au long de son voyage il rencontre énormément de gens et je trouve ça très inspirant.
  • Pour la musique, en ce moment j’écoute “Bon entendeur”, le mix avec Jean Rochefort. Je trouve cet acteur très inspirant, j’adore sa voix, son charisme, son élégance.

Qui citerai-tu comme personnes inspirantes ?

Je cite à nouveau Jean Rochefort, je trouve qu’il dégage une grande élégance à la française avec sa moustache. J’aime beaucoup Joaquin Phoenix, il a de multiples facettes qu’il arrive à exploiter avec beaucoup de talent, il a une grande maîtrise de ce qu’il fait. Christian Bale est un acteur qui m’inspire aussi, il arrive à faire des folies avec son corps tout en gardant une certaine classe.

Un lieu pour déguster une bonne pâtisserie à Paris ?

Rue Montorgueil, il y a un concept store “Fou de pâtisserie” où vous pouvez faire une sélection de pâtisserie de grands chefs, puis vous balader ou vous poser dans un parc, près d’une fontaine pour déguster votre pâtisserie.

Pain au chocolat ou chocolatine ?

Pain au chocolat ! Ou à la limite petit pain au chocolat (rires).

Une dédicace ?

Une dédicace à mes parents, qui m’ont toujours soutenu dans tous les projets que j’ai entrepris. C’est important d’avoir une base solide, d’avoir le soutien de ma famille dans tout ce que je fais, de les rendre fiers.

Le mot de la fin ?

Dans la vie, si on veut recevoir, il ne faut pas hésiter à donner du positif autour de soi, sans limite puisque l’on est capable d’en fournir à l’infini. Je pense que plus on donne du positif, plus on en recevra en retour. Si on veut du positif dans la vie, il faut savoir donner de sa personne et donner un maximum de ce qu’on est capable de produire de manière illimitée, cela marche pour tout !