Un homme arborant un costume sur-mesure souhaitera bien souvent ajouter une touche personnelle à sa tenue. Pour cela, il peut compter sur les nombreux accessoires mis à sa disposition… Que cela soit dans le cadre du travail ou pour des occasions plus festives.

Dans cette seconde partie d’article dédiée aux accessoires du costume, nous aborderons le sujet des boutons de manchette et des pochettes de costume. Et pourquoi nous vous les conseillons vivement.

 

1/ Boutons de manchette

Les boutons de manchette apparaissent en Europe au début du XVIIème siècle et sont donc relativement récents comparés à la cravate et au nœud papillon. Ils remplacent l’utilisation des rubans et des dentelles qui fermaient alors les poignets de chemise, mais restent exclusif à l’élite bourgeoise de l’époque. C’est le siècle suivant que les boutons de manchettes se démocratisent au sein de la population, en parallèle de celle des chemises qui deviennent le vêtement habillé par excellence.

Leurs caractères utilitaires persistent durant le XIXème siècle puisque le procédé de fabrication des chemises rendait le tissu très rigide. Ainsi de simples boutons ne permettaient pas de les fermer facilement.

C’est sous l’impulsion du roi Edouard VII que des matières plus nobles furent utilisées. Les boutons de manchette se composent alors pour la première fois de pierres précieuses ou semi-précieuses voire même de cuir exotique.

Ici des boutons de manchette en lapis-lazuli, pierre semi-précieuse.

 

Avec l’essor des chemises avec boutons déjà fixés durant les années 70, les boutons de manchette subissent un léger déclin de popularité et d’utilisation. Mais ils reviendront sur le devant de la scène dans les années 90, lorsque des maisons comme Gucci ou Paul Smith les remettent au goût du jour en faisant des boutons de manchette des accessoires de mode. Les boutons de manchettes sont aujourd’hui portés lors des mariages et soirées mondaines, mais aussi dans un cadre professionnel ou le port du costume est la norme.

Toutes les chemises ne sont pas adaptées aux boutons de manchettes. Avant de porter ces ornements, il vous faudra faire l’acquisition d’une chemise de qualité dont les manchettes sont dites mousquetaires. D’ailleurs, saviez-vous que ces origines sont françaises ? La particularité de cette chemise est de ne pas avoir de boutons au niveau des manchettes, permettant ainsi de les replier sur elles-mêmes. Et de les fermer avec des boutons de manchettes, évidemment.

Il en existe de plusieurs types, toutes dépendant de la fixation. Baleine, boule, en chaîne, réversible, clou, etc. Ces noms désignent des méthodes de fixation, allant du classique au moderne et étant plus ou moins facile à fixer.

Optez pour des boutons de manchettes en fixation pistolet (ou torpille), le plus simple à mettre et n’enlevant rien à son élégance.

 

Concernant les formes et les couleurs, il y a du choix. Rectangle ou ronde… Soyez créatif et exprimez votre originalité et votre personnalité, les boutons de manchettes seront le détail qui complétera à merveille votre tenue.

Choisissez un mélange de soie et de métal pour habiller votre tenue avec discrétion tout en ajoutant une touche colorée. Dirigez vous vers du métal noir afin de rester dans l’élégance classique.

En tout cas, la couleur des boutons de manchettes devra être assorti à votre montre, à vos bagues et à votre cravate.

Car chaque détail compte, jusqu’au plus petit accessoire.

 

2/ Pochette

La pochette à toujours oscillé entre usage pratique et accessoire de mode à part entière depuis son apparition. Les premières pochettes apparaissent durant l’Antiquité en Grèce et en Egypte lors des cérémonies religieuses.

L’usage de la pochette se poursuit durant le Moyen-Age où les nobles français le parfume afin de masquer les odeurs désagréables. Il se démocratise et se répand à travers l’Europe de l’Ouest au XVIIIème siècle.

Sa place initiale était dans la poche de pantalon, car il était considéré comme non-hygiénique d’arborer un mouchoir usagé dans les poches de sa veste. Néanmoins, il changera de place lors de l’arrivée des costumes deux pièces. Les poches du pantalon étaient remplis de pièces et autres objets divers, les gentlemans préfèrent alors mettre leur mouchoir dans la poche de leur veste.

Au début du XXème siècle, le mouchoir est devenu un accessoire de mode. Il n’est plus question de l’utiliser dans un but hygiénique, on préférera pour cela l’usage d’un autre mouchoir qui sera prévu uniquement à cet effet.

La pochette devient un des symboles de l’élégance jusque dans les années 1950-1960, portés par des ambassadeurs comme Cary Grant ou Gary Cooper. Après un passage à vide il reviendra sur le devant de la scène à partir des années 1990, ayant dorénavant une image moderne et décalée.

 

Ainsi la pochette de costume n’est plus réservée qu’aux cérémonies officielles, mais peut également être porté dans le cadre professionnel voire informel. Faisant auparavant partie d’un tout avec la cravate ou le nœud papillon, aujourd’hui il peut se porter seul.

 

Les pochettes de costume existent en plusieurs matières. Néanmoins, nous vous conseillons la soie, qui est adapté à toutes les situations. Le coton quant à lui sera à privilégier avec un costume résolument décontracté.

Il existe quelques règles à respecter afin de ne pas faire de faux-pas.

Lorsque vous arborez un costume clair, choisissez une pochette de costume sombre ou colorée. L’inverse est également vrai. Dans le cas contraire, votre pochette de costume ne contrastera pas assez avec la couleur de votre costume, pouvant donner un effet un peu fade à l’ensemble.

Accordez votre pochette de costume à la couleur de votre cravate, sans en faire trop. Les couleurs de ces deux accessoires doivent être complémentaires sans être identiques, de même pour leurs motifs, au risque d’alourdir la tenue et de manquer de spontanéité.

 

Si votre chemise est blanche, il n’est pas possible de se tromper en portant une pochette de costume blanche.

Enfin, vous retrouverez ici un précédent article expliquant les différentes méthodes de pliage de votre pochette de costume.

 

Nous espérons que ces deux articles sur les accessoires du costume vous donneront l’envie d’en ajouter à vos tenues. N’hésitez pas à nous donner votre avis dans les commentaires !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *