Le vestiaire masculin a toujours été perçu sous deux aspects. Le premier, formel, celui du costume à porter lors des rendez-vous professionnels et durant la semaine de travail.

Le second est plus décontracté. Cet aspect est celui du week-end, des jours de vacances, où l’on a pas besoin ni l’envie de porter un costume complet et où l’on préférera porter un chino en été ou un jean. Ainsi nous aborderons aujourd’hui le sujet du blazer, ses origines, mais aussi comment le porter.

 

Les origines du blazer

Mais alors, d’où provient le blazer ? Il trouve ses origines dans d’autres vestes plus anciennes, qui sont déjà marqués par plus de décontraction. Soit par choix, soit par obligation. Nous parlons ici des vestes de chasse que les gentlemen portaient durant des journées en forêt pour se protéger du froid et avec suffisamment de poches pour y stocker tout ce qui leurs étaient nécessaires. Nous parlons également des vestes militaires, avec plus d’aisance et plus courte afin que le soldat puisse monter à cheval.

Les cavaliers garderont cette tradition de la veste courte, alliant élégance et confort.

 

Le blazer s’inscrit donc dans cette tradition de la veste décontractée. Il ne peut être portée comme une veste de costume, cette dernière étant faite dans le même tissu que le pantalon de costume et le gilet, il fait partie d’un tout qui ne peut être séparé. Le blazer est plus court et légèrement plus ample, afin de pouvoir enfiler en dessus chemise ou pull, voire les deux.

Ses origines ne sont pas certaines, mais auraient initialement porté le nom de boating-jacket par les Britanniques. La couleur d’origine du blazer serait le rouge ou le bordeaux. Ainsi le blazer tire son nom du verbe to blaze, qui se traduit par luire-briller.

Une autre origine possible serait que la Reine Victoria, vers 1880, aurait visité un croiseur de la Royal Navy, The Blazer, et fut impressionnée par l’élégance de cette veste, alors bordeaux ou verte.

Etudiants de Harvard arborant leurs blazers.

 

C’est la veste décontractée par excellence. Elle est aujourd’hui très populaire et portée le plus souvent en couleur marine. Le blazer ne conserve ainsi de son passé militaire que ses boutons dorés à blasons. Mais il est aujourd’hui possible de modifier tous les aspects du blazer, lui donnant ainsi, au choix, un air plus ou moins formel.

Le prince Charles portant son blazer en bleu navy et boutons dorés.

 

Choisir la bonne taille de blazer en 3 points

  1. Le plus important concernant les épaules car c’est le seul point qu’il n’est pas possible de retoucher après confection. Ainsi, comme sur une veste de costume d’ailleurs, la largeur des épaules du blazer doit casser net au niveau de l’acromion (l’os qui marque l’intersection entre l’épaule et le bras).
  1. Le bas du blazer est toujours plus court que le bas de la veste de costume. Néanmoins, il ne faut pas tomber dans l’excès et raccourcir de trop son blazer. La bonne longueur est lorsque le bas du blazer tombe au milieu de votre main, bras tendu. Les manches du blazer arriveront au niveau de l’os du poignet.
  1. Avec un costume, il est impératif de porter une chemise. Pas nécessairement avec un blazer. Pour les basses températures, il est aussi possible d’enfiler une laine. C’est pourquoi le blazer sera légèrement plus ample que la veste de costume, tout en restant un minimum cintrée afin de souligner les formes.

 

Comment porter le blazer ?

Dans sa forme et couleur classique, c’est-à-dire en bleu navy, il est d’une versatilité incroyable. Vous pourrez le porter avec à peu de choses près ce que vous voulez. En weekend à la mer ? Portez le donc accompagné d’un pantalon blanc, accentuant ainsi le côté marin du blazer. Séjour en ville ? Vous pouvez le porter avec un pantalon de flanelle, voire un jean.

Pour le haut, privilégiez la chemise. Blanche, c’est un sans faute. Mais vous pouvez bien sûr varier les couleurs, elle devra juste être plus clair que la couleur de votre blazer.

 

Le blazer et la veste de costume soient deux pièces différentes, conçus dans des buts différents. Mais il est possible, dans certains cas, de porter une veste de costume en dépareillée. Il faudra faire attention à choisir une veste sortant du cadre formel, avec des poches appliquées ou des patchs aux niveaux des coudes.

One thought on “L’anecdote NA : Le blazer”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *